Qu’est-ce que la blennorragie ?

Qu’est-ce que la blennorragie ?

Il est toujours avantageux de faire l’amour avec des personnes qu’on connaît pour éviter d’attraper la blennorragie. Cette maladie transmissible est très répandue dans le monde et se transmet uniquement par contact direct. Elle est également appelée chaude pisse, car elle provoque des brûlures et d’autres sensations désagréables. Découvrez à travers les lignes qui vont suivre, toutes les informations à savoir sur cette maladie : la définition, les causes, les symptômes et les éventuels traitements.

La définition et les causes de la blennorragie

Il s’agit d’une infection causée par une bactérie sous le nom de Neisseria Gonorrhea. Elle est transmise lors des actes sexuels qui ne sont pas protégés, qu’elles soient anales, vaginales ou bucco-génitales. Cette bactérie touche le plus souvent le col utérin, le vagin ou les muqueuses de l’urètre. Depuis quelques années, il a été prouvé que les hommes homosexuels sont les plus touchés par la maladie avec 15 000 cas en France. Il est important de savoir que peu importe votre âge, vous pouvez l’attraper. Chez les jeunes, elle est souvent causée par l’effet de la prise d’alcool trop excessive.

Les divers symptômes

La blennorragie peut survenir de différentes manières chez les personnes. Il existe des symptômes courants au niveau des organes génitaux et des symptômes rares en dehors de ces derniers.

Les signes courants

Ces signes se différencient selon le sexe de la personne touchée :

  • Chez les hommes : l’apparition des symptômes se fait en courte durée dont 5 jours maximum. Il est très rare qu’aucun signe ne se présente chez les hommes. Ils commencent par ressentir des brûlures intenses lors de l’émission d’urine et un écoulement de substances jaunâtres sur l’appareil génital se forme. Il s’agit alors d’une inflammation ;
  • Chez les femmes : les signes se présentent souvent plusieurs jours après et c’est pour cette raison qu’elle transmet le plus la maladie. L’inflammation se présente au niveau de la vulve et du col utérin, qui est accompagné d’une perte jaunâtre au niveau du vagin.

Les signes rares

Lorsque la transmission s’est faite au niveau de l’anus ou de la gorge, il est souvent difficile de repérer les symptômes. Il faut faire des recherches systématiques et un diagnostic approfondi. Dans le cas des nouveau-nés, il faut installer un collyre pour conjonctivite pour que le bébé reste protégé.

Les types de traitement

Avant de penser aux traitements de la blennorragie, il faut dépister la maladie chez les acteurs. Il faut savoir que les médicaments à prendre dépendent de la gravité de la maladie :

  • En cas de cervicite de premier degré, il suffit de prendre des antibiotiques de type « minute » en injection ou en comprimé. Vous avez le choix entre l’ofloxacine, la ciproflaxine, la spectinomycine ou d’autres encore ;
  • En cas d’infection urinaire ou des problèmes au niveau de la gorge et de l’anus : il faut prendre des antibiotiques du type de tétracyclines et macrolides ;
  • En cas de propagation dans le sang : une perfusion est indispensable.

Vous avez désormais toutes les informations sur ce qu’est la blennorragie. Pour éviter d’attraper cette maladie sexuellement transmissible, les responsables devraient penser à éduquer les patients et leur entourage à utiliser les éléments contraceptifs tels que les préservatifs qui sont à la portée de tout le monde.

Back to top